reconstruction mammaire

Une reconstruction mammaire en silicone est une technique de chirurgie plastique qui utilise une prothèse mammaire en silicone pour reconstruire un sein ou les deux seins. Cette technique est souvent pratiquée après une mastectomie pour des raisons médicales. Il s’agit d’une opération de chirurgie esthétique et reconstructive.

reconstruction mammaire
Source : gpointstudio – Freepik

Les reconstructions mammaire par autogreffe

La reconstruction mammaire par autogreffe, également appelée reconstruction autologue, implique l’utilisation de tissus du propre patient pour reconstruire le sein. Dans le cas de la reconstruction par lambeau, le chirurgien prélève un lambeau de tissu (par exemple dans la zone du dos) et l’utilise pour recréer le sein. Dans le cas de la reconstruction par TRAM, le chirurgien utilise la graisse et les muscles du ventre (abdomen) pour reconstruire le sein. Ces procédures sont souvent pratiquées en même temps que la mastectomie. Dans le cas de la reconstruction par lambeau, une deuxième opération est nécessaire pour ajouter une prothèse.

La meilleure reconstruction mammaire

La meilleure reconstruction mammaire est l’intervention qui s’adapte le mieux à votre situation et aux besoins de votre corps. C’est une question personnelle qui varie d’une personne à l’autre. Il est important de se renseigner sur toutes les options disponibles. Il est également important de discuter de toutes les options avec votre équipe de soins. Vous pouvez également demander des images avant et après la chirurgie pour vous aider à prendre votre décision. Vous pouvez également parler avec des personnes qui ont subi la chirurgie, si possible. Une bonne équipe de soins peut vous aider à faire le meilleur choix pour vous.

Sources :

  • https://www.mdanderson.org/fr/patients-and-visitors/patient-information/diagnosis/breast-cancer/breast-reconstruction.html
  • http://www.thebreastklinik.com/fr/reconstruction-mammaire-par-autogreffe-france.html

Reconstruction mammaire

Il existe différentes techniques de reconstruction mammaire. Avant de choisir celle qui vous convient, vous devez vous renseigner auprès de plusieurs chirurgiens et sur les différents types de prothèses mammaires. Les prothèses mammaires Les prothèses mammaires sont des implants en silicone, qui se trouvent dans la poitrine, ils existent sous deux formes : Les prothèses mammaires rondes Les prothèses mammaires anatomiques Elles sont souvent placées sous le muscle pectoral.

Les reconstructions mammaire avec lambeaux Il existe différentes techniques de reconstruction mammaire avec lambeaux. Elles nécessitent une greffe de tissus prélevés sur votre organisme. Le chirurgien peut prélever plusieurs types de lambeaux : Les lambeaux de pédicules Il s’agit de lambeaux prélevés sur la peau de l’abdomen ou de la cuisse. Les lambeaux de pédicules sont des lambeaux de peau, de graisse et de vaisseaux sanguins, qui sont prélevés dans une première intervention chirurgicale. Les lambeaux myocutanés Il s’agit de lambeaux prélevés sur les muscles du dos. Les lambeaux myocutanés sont prélevés avec les muscles de la région, et avec une partie de la peau et de la graisse. Les lambeaux de TRAM Il s’agit de lambeaux prélevés sur l’abdomen. Les lambeaux de TRAM sont prélevés avec les muscles abdominaux et une partie de la peau et de la graisse. Les lambeaux de DIEP Il s’agit de lambeaux prélevés sur l’abdomen. Les lambeaux de DIEP sont prélevés avec la peau et la graisse de la région, mais pas avec les muscles. Les autogreffes Il existe différentes techniques de reconstruction mammaire avec des autogreffes. Elles nécessitent une greffe de tissus prélevés sur votre organisme. Le chirurgien peut prélever plusieurs types de lambeaux : Les autogreffes de peau Les autogreffes de peau sont prélevés dans le pli de l’aisselle ou sur la cuisse. Les autogreffes de graisse Les autogreffes de graisse sont prélevés sur la cuisse ou le haut du dos. Les autogreffes de peau et de graisse Les autogreffes de peau et de graisse sont prélevés sur la cuisse. Les autogreffes de muscle Les autogreffes de muscle sont prélevés sur le dos. Les autogreffes de muscle et de peau Les autogreffes de muscle et de peau sont prélevés sur le dos ou sur l’abdomen

Quelle est la meilleure reconstruction mammaire ?

La reconstruction de la poitrine se fait par trois moyens différents :

Prothèse mammaire

La reconstruction mammaire par prothèse est la plus courante. Elle permet de réaliser une reconstruction immédiate ou différée de la poitrine. Le chirurgien va réaliser une poche de prothèse et la remplir avec une prothèse en gel de silicone. C’est un dispositif médical qui doit répondre aux normes européennes. La prothèse mammaire nécessite une reprise systématique en cas de rupture de la prothèse. Le port d’un soutien-gorge de contention est nécessaire tout au long de la vie de la prothèse.

Greffe de tissus autologues

La reconstruction mammaire par greffe de tissus autologues est une reconstruction par prélèvement de graisse ou de muscle sur une autre partie du corps. C’est une reconstruction de la poitrine par lipofilling ou par lambeau musculocutané. Le lipofilling est une technique qui consiste à prélever la graisse par liposuccion sur une partie du corps et la réinjecter dans la poitrine. Le lambeau musculocutané est une technique qui consiste à prélever un lambeau de peau et de muscle de la cuisse ou de l’abdomen et le placer sur la poitrine. Ce lambeau est relié à la poitrine par des vaisseaux sanguins. Le lambeau musculocutané est une technique à part entière. Il faut compter environ six mois pour récupérer la poitrine. La reconstruction mammaire par lambeau musculocutané peut s’associer ou non à une prothèse mammaire. La reconstruction du sein par lambeau musculocutané ou par lipofilling est une technique qui permet de réaliser une reconstruction naturelle de la poitrine. C’est une technique qui nécessite une chirurgie supplémentaire sur une autre partie du corps. La récupération est plus longue qu’avec une prothèse mammaire. C’est une technique qui permet d’éviter l’utilisation d’une prothèse mammaire.

Le TRAM flottant

Le TRAM flottant est une technique qui consiste à prélever un lambeau de peau et de muscle de l’abdomen et le placer sur la poitrine. Ce lambeau est relié à la poitrine par des vaisseaux sanguins. Le TRAM flottant permet de réaliser une reconstruction mammaire par lambeau musculocutané et de récupérer une cicatrice abdominale en bas de la poitrine. La reconstruction du sein par TRAM flottant permet de réaliser une reconstruction naturelle de la poitrine. C’est une technique qui nécessite une chirurgie supplémentaire sur l’abdomen. La récupération est plus longue qu’avec une prothèse mammaire. C’est une technique qui permet d’éviter l’utilisation d’une prothèse mammaire. Le port d’un soutien-gorge de contention est nécessaire tout au long de la vie de la reconstruction.

Conclusion

La reconstruction mammaire par prothèse est la plus simple et la plus rapide. La reconstruction mammaire par prélèvement de tissus autologues est une technique qui permet de réaliser une reconstruction naturelle de la poitrine. La reconstruction mammaire par lambeau musculocutané ou par lipofilling est une technique qui permet de réaliser une reconstruction naturelle de la poitrine. C’est une technique qui nécessite une chirurgie supplémentaire sur une autre partie du corps. La récupération est plus longue qu’avec une prothèse mammaire. C’est une technique qui permet d’éviter l’utilisation d’une prothèse mammaire.

By Pascal

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.